Voyage à la Guadeloupe – carnet de voyage photo

Par Sébastien Closs, voyage et photos Avril 2011, carnet de voyage juillet 2013.

Mer des caraïbes depuis la côte nord

Découverte de la Guadeloupe pendant un voyage d’une dizaine de jour : l’île de Grande-Terre balnéaire avec la plage de St-Anne, et agricole avec l’arrière-pays et le Nord, puis l’île de Basse-Terre, couverte de forêt tropicale, et qui abrite des petites criques à l’eau turquoise. Un concentré des Antilles et des caraïbes !

Carte de la Guadeloupe (Google map)

Jour 0 – Arrivée

Après environ 8h de vol depuis Paris Orly, l’ambiance créole nous attend dès l’aéroport : Musique antillaise et palmiers. Une fois dehors, c’est la chaleur tropicale : 26° C bien humide (c’est la fin d’après-midi).
Après un petit transfert en minibus pour aller vers les locations de voitures, nous sommes en route pour l’hôtel.

Malgré quelques errements en voiture (il fait déjà nuit à 18h30), sur des routes qu’on ne connait pas, nous arrivons enfin à notre hôtel, au sud de Pointe à Pitre, situé au « Gosier ». Nous sommes accueillis par le directeur, Eddy, avec un petit punch de bienvenue. Notre chambre donne sur le jardin et la piscine. De l’autre côté c’est la vue sur la mer, qui est à 300 m.

Jour 1 – Pointe des châteaux et plage de Sainte-Anne

Comme il fait jour tôt (6h), et que nous sommes déjà réveillés, nous descendons à la plage du Petit-Havre. Nous traversons le quartier résidentiel en longeant les jardins : palmiers, bougainvillées en fleur (orange, blanc, rouge, violet) avant d’arriver à la petite plage. Encore utilisée par des pêcheurs, la plage est un mélange de sable et de galets.. Quelques photos plus tard, nous sommes de retour à l’hôtel pour le petit déjeuner.

 

Visite de la « pointe des châteaux », c’est la pointe la plus à l’Est de l’île de la Guadeloupe. Nous nous baladons sur la plage et les rochers, et montons sur le promontoire en haut des falaises.

 

Sur le retour, la ville de Sainte-Anne est réputée pour sa très belle plage : eau turquoise peu profonde, sable clair et palmiers. Le paysage carte postal typique, sauf que la route et la ville sont vraiment juste à côté.

 

Jour 2 – Sucrerie de Beauport et mangrove

Aujourd’hui, nous visitons l’ancienne sucrerie de Beauport, du 18ème siècle. La visite guidée est très bien faite, nous visitons les bâtiments, puis faisons un tour en train dans les champs de cannes à sucre.

 

Aimant la nature et la randonnée, nous voulions absolument découvrir la mangrove. Ce milieu très fragile est constitué essentiellement de palétuviers, arbres vivants les racines plongées dans l’eau de mer (salée). La mangrove dessine des méandre et des marécages le long de l’océan, et est une zone tampon vitale entre le milieu marin et les terres. Après la randonnée dans la mangrove, nous longeons la très belle et longue plage de l’Anse du Souffleur, à Port-Louis, sous un soleil de plomb.

 

Nous continuons notre découverte du nord de Grande Terre, et arrivons à la Pointe de la Grande Vigie. Cette fois-ci, c’est le point le plus au Nord de la Guadeloupe. Du belvédère, nous admirons les falaises. Une paillote est la bienvenue après cette petit balade, et propose un sorbet coco excellent par cette chaleur.

 

Un peu plus loin, la Porte d’Enfer est une sorte de fjord dans lequel la mer s’engouffre, entre deux falaises. Le lagon qui en résulte est peu profond et splendide, mais attention aux courants.

 

Jour 3 – Ile de Basse-Terre et Deshaies

Après avoir dit au-revoir au petit iguane qui vit librement dans le jardin de l’hôtel, nous partons pour la Basse-Terre, et notre second hébergement à Deshaies. Après le changement d’île, la route longe la côte nord, très belle, et contourne des petites criques à l’eau bleue turquoise. Il ne manque plus qu’un bateau pirate au mouillage pour parfaire le tableau.

 

Mais nous avons rendez-vous à Malendure, pour une petite croisière en bateau à fond de verre afin de découvrir les fonds marins autours des « îlets Pigeon ».

 

De retour à Deshaies, nous nous arrêtons à la plage de Grande Anse pour profiter de la lumière de fin d’après-midi.

 

Jour 4 – Domaine de la Grivelière

Nous faisons aujourd’hui la découverte de la route côtière, étroite et sinueuse, pour descendre au sud et visiter le marché couvert de Basse-Terre. Par la même occasion, nous faisons une reconnaissance vers 3 Rivières pour le lendemain.
En remontant ensuite vers Deshaies, la visite du domaine de la Grivelière est incontournable. Cet ancien domaine colonial possède une grande plantation très diversifiée : vanilles, caféiers, cacaoyers, bananiers. Nous faisons la visite guidée et dégustation sur place. C’est un havre de verdure, accessible uniquement via une petite route (à 1 voie) accrochée à la montagne.

 

Arrivé à Deshaies, et avant de remonter à l’hébergement, nous restons un instant sur la plage de la perle.

 

Jour 5 – Ile des Saintes

Aujourd’hui est une longue journée : nous partons à 6h du matin pour rejoindre 3 Rivière, tout au sud de l’île, pour embarquer en ferry pour l’ile des Saintes. La route côtière est épuisante, étroite et sinueuse : Il nous faudra pas moins d’une heure trente pour faire 60 km.
Après 30 min de ferry, nous passons la journée à visiter les Saintes : carte postale des caraïbes, la petite île des Saintes propose de belles plages et criques, et un très beau village. L’île est dominée par le fort Napoléon, qui héberge quelques iguanes. Des minibus privés se proposent pour faire le tour de l’île pour pas très cher, c’est intéressant.
Nous rentrons à Deshaies à la tombée de la nuit (18h30), après une grosse averse tropicale en chemin. Aussi, je déconseille de faire la route côtière de nuit, sans la connaitre suffisamment.

 

Jour 6 – Domaine de la Valombreuse

Nous prenons la route de la traversée, qui est la seule route à travers l’île de Basse-Terre d’Est en Ouest. Le domaine de la Valombreuse que nous visitons, est un très beau et grand jardin qui conduit en partie à une forêt, où nous avons la chance d’apercevoir et de photographier des colibris. Ces petits oiseaux très rapides qui peuvent faire du surplace et battre des ailes jusqu’à 200 fois par seconde. Dans ce jardin, nous savourons la visite libre au milieu des orchidées, des palmiers et des autres plantes tropicales – de taille… tropicale !

 

L’après-midi, nous allons ensuite au Jardin d’Eau : c’est une courte promenade au bord d’une rivière, qui fait passer à côté d’un étang romantique, puis devant un bassin de carpes koï avec le volcan de la Soufrière en toile de fond.

 

Jour 7 – Parc des mamelles et forêt tropicale

Le parc des mamelles est le zoo de la Guadeloupe. Pourtant, il est très loin d’un parc avec des enclos bétonnés et grillagés : il est situé en pleine forêt tropicale et présente les animaux avec beaucoup d’espace, de plantes et de fleurs.

 

Ensuite, le petit musée de « La Maison du cacao » fait découvrir l’histoire du cacao, puis donne des explications et propose une dégustation d’un excellent chocolat chaud. Il est sans lait, juste avec du cacao et du beurre de caco, ces deux ingrédients étant naturellement contenus dans la fève de cacao. C’est donc juste de la pâte de cacao diluée dans de l’eau bouillante, ce qui est très digeste.

Nous avons repris la route de la traversée à travers la montagne et la forêt tropicale, pour faire une petite randonnée dans la vraie forêt tropicale humide sauvage : le sentier d’orientation puis la cascade aux écrevisses. La forêt tropicale est un peu oppressante : de la végétation (arbres, lianes, racines, ruisseau..) de tous les côtés, sombre, très humide, et des bruits d’animaux et d’oiseaux que l’on ne connait pas.

 

Jour 8 – Jardin botanique de Deshaies (jardin Coluche)

Le dernier jour est le clou de tout le séjour : le jardin botanique de Deshaies, aussi appelé le jardin Coluche car c’était la propriété de Coluche, qui a ensuite été transformé en jardin botanique par un de ses amis. Et quel jardin ! C’est absolument magnifique. La villa de Coluche, face à la mer au-dessus des falaises, ne se visite pas mais peut se louer. Le jardin présente d’innombrables plantes tropicales (palmiers, orchidées, arbres de toutes sortes), mais aussi quelques perroquets et surtout des fontaines, des bassins et des cascades. Splendide.

 

Nous avons ensuite repris la voiture pour rejoindre Pointe-à-Pitre et l’aéroport, pour le vol retour.

Voir plus :
Galerie photo de la Guadeloupe