Vacances autour des lacs italiens

Par Sébastien Closs, voyage et photos mai 2017, carnet de voyage juillet 2017.

Vacances autour des lacs italiens

Une semaine de vacances autour des lacs italiens: découvrez la beauté du lac majeur, de ses villas aux beaux jardins, des incontournables îles Borromées, ainsi que de ses petites villes colorées. Le lac de Côme, quant à lui, a un charme bien différent, ses vieux villages accrochés aux versants raides de ses montagnes contrastent avec son immensité et sa longueur.

Lac majeur: Locarno, Ascona et Cannobio

Par un temps de pluie, nous prenons la route pour aller visiter Locarno, à 1h de route de Baveno.
Locarno est la grande ville suisse à l’extrême nord du lac. Son centre-ville historique est charmant, une grande place pavée bordée de façades colorées formant un demi-cercle. Régulièrement, des ruelles en pierre partent vers les hauteurs, découvrant ici une église, là une petite place. Le bord du lac présente une jolie promenade et de beaux espaces verts et jardins.

Jouxtant Locarno, la ville d’Ascona est moins connue mais plus charmante. Un front de lac composé d’une belle rue pavée, là aussi bordée de jolies façades colorées et de terrasses. Ses ruelles étroites et piétonnes hébergent une profusion de petites boutiques et d’artisans de toutes sortes: cuir, chaussures, décoration, mode, bijoux…

Sur notre chemin du retour vers Baveno, et juste après la frontière, nous visitons le joli petit village de Cannobio. Nous remarquons tout de suite que nous sommes en Italie. Des petites façades très colorées, des ruelles en pierre, une très vieille église, des petites épiceries et charcuteries traditionnelles (la quantité et la variété des saucissons sont impressionnantes), et des italiens souriants et très accueillants.
Nous savourons un goûter composé de pâtisseries remarquables.

Lac d’Orta

A l’ouest du lac majeur, à 30 min de Baveno, se trouve le lac d’Orta. Plus petit, il est connu pour le très vieux village de San Giulio, aux maisons en pierre et aux ruelles pentues et piétonnes. Depuis la place principale au bord du lac, des petites navettes font la liaison en 5 min avec l’ile Isola San Giulio. Très petite, celle-ci est entièrement construite. Un monastère ainsi qu’une basilique aux fresques réputées l’occupe presque entièrement. Un chemin « du silence » (ou plutôt une ruelle) permet de faire le tour de l’île, offrant quelques rares points de vue sur le lac.

De retour à San Giulio, il est possible de monter en 20 minutes à pied sur la colline de Sacro Monte: 20 chapelles sont dispersées, racontant la vie de Saint François d’Assise. (Attention: pas accessible aux poussettes).
A San Giulio, les épiceries fines proposent de bons produits locaux: pâtes, miel, biscuits, charcuterie. Un régal.
Au-delà des quelques restaurants touristiques de la place principale, il est possible de très bien manger, avec des repas quasi gastronomiques: gaspacho fleur de melon et feuilleté fourré crème fouettée, très onctueux, jambon de pays, feuilletés soufflés légers, glace melon, raviolis au fromage et poivre sur let de crème petit pois et expressos accompagnés de petits gâteaux.

Iles Borromées

Nous faisons aujourd’hui le circuit des îles Borromées. Une petite navette va jusqu’à l’isola Madre. Ile moins prestigieuse que sa grande sœur l’isola Bella, l’isola Madre est en fait un petit palais jouxtant un jardin botanique. Palmiers, fougères, arbres remarquables, fleurs à profusion, et quelques animaux comme le faisan doré ou le paon blanc. Avec un peu de chance vous le verrez faire sa roue, splendide.

La visite s’enchaîne ensuite avec l’île la plus réputée, Isola Bella. Son palais est très somptueux: marbre, tableaux, salles et escaliers immenses et quelques originalités comme des caves aux murs couverts d’imitation de coquillages. Les jardins, inspirés du style a l’Anglaise, sont tout autant impressionnant: fleurs, allées, statues, et quelques paons blancs.

La dernière île est totalement différente. L’isola Superiore aussi appelée Isola Pesceria (l’île supérieure ou l’île aux pêcheurs), propose de très nombreux restaurants et quelques boutiques. Il n’y a pas de palais ni jardins…
De là, 5 min de bateau ramène à Baveno.

Villa Taranto et trajet pour Bellagio (lac de Côme)

Depuis Baveno, 15 min de bateau nous mènent directement jusqu’à la villa Taranto.

La villa en elle-même ne se visite pas car elle héberge la préfecture de la région. Les jardins sont en réalité un grand parc botanique divisé en plusieurs zones et paysages différents. Grand et splendide, ce jardin ravira tout le monde. Des parterres de tulipes, des massifs de dahlias, une forêt de fougères arborescentes, des nénuphars géants, des massifs de bougainvillées, une cascade de cactus, des jardins en étages avec bassins, fontaine, statues, et fleurs, ou encore mini vallée arborée encaissée sous un pont. En un mot: splendide.

Nous rentrons à Baveno et prenons la route pour Bellagio, au bord du lac de Côme.
Si vous venez en voiture, la ville de Bellagio se mérite. Depuis Côme, la route est très étroite et sinueuse, compter 45 min pour 20 km. Mais Bellagio possède un charme unique.

Villa Carlotta, Varenna et Villa Monastero

Le lac de Côme est très différent du lac majeur: ses bras sont moins larges, les montagnes plus hautes et les pentes plus raides. Le lac est plus encaissé dans les montagnes.

De Bellagio, un bateau mène à la villa Carlotta en 10 min. La villa est directement face au lac, avec son propre embarcadère. Au pied de la villa, le bâtiment est imposant: face au lac, une fontaine entourée de haie dévoile d’imposants escaliers menant à sa porte. Mais avant de visiter la villa en elle-même, il faut visiter les beaux jardins. Les passages fleuris succèdent des lieux plutôt botanique: une vallée tropicales aux nombreuses fougères, une forêt de bambous, un bosquet de séquoia, une rocaille, une oliveraie. Cette région possède un climat si exceptionnellement doux que tout type de plantes y pousse. C’est impressionnant.

Le rez-de-chaussée de la villa présente un grand hall et des pièces décorées de statues et d’éléments de style gréco-romain. Les étages représentent les pièces d’habitations de l’époque, chambre à coucher, salon, salles à manger.

Nous reprenons le bateau en repassant devant Bellagio, pour aller à Varenna, sur la rive opposée du lac. C’est sur le bras sud-est du lac.

Varenna est un beau petit village. Une passerelle surplombant le lac longe la côte sur quelques centaines de mètres entre l’embarcadère et le vrai port du village, niche dans une crique. Fleuri et piéton, ce petit port pour barques est borde de restaurants et de leurs terrasses. De nombreuses ruelles pavées montent dans la montagne et débouchent sur une petite place et son église.

En continuant un peu plus loin en longeant le lac, la villa Monastero vous accueille. La villa était fermée à ce moment-là, mais les petits jardins étages au bord de l’eau sont très charmants. Beaux arbres, palmiers, parterres de fleurs, et de beaux éléments comme des statues, piliers, gloriettes, de style renaissance italienne. Simplement splendides.

Au retour, nous prenons encore un peu de temps pour visiter Bellagio. Très réputée et huppées, celle qui est surnommée la perle du lac est tout en ruelles pentues, façades colorées, boutiques de mode et d’artisanat chic. De nombreux beaux hôtels et restaurants sont de la partie.

Ville de Côme

Depuis Bellagio, difficile d’accès par la route, le plus simple pour se déplacer est de prendre le bateau. C’est très rapide pour rejoindre l’autre rive -10 min-, mais beaucoup plus compliqué pour aller à l’autre extrémité, le lac s’étirant en longueur. Il faut compter 2h pour relier Bellagio à Côme. Heureusement un service de bateau rapide existe, bien quoiqu’assez peu fréquent dans la journée: tôt le matin, à midi, et le soir. La durée de traversée passe à 50 min pour 4 € de supplément.

Côme est la plus grande ville du lac. Réputée pour son artisanat, c’est aussi une des plus anciennes villes. Nous visitons le centre-ville historique, qui est très rapidement accessible depuis les quais des bateaux. Le centre-ville historique est délimité par les remparts, anciennes murailles défensives encore en grande partie intactes. Les rues piétonnes sont grandes, larges, et bordées de très nombreuses boutiques de mode et de chaussures. La cathédrale et sa place sont incontournables. La cathédrale est très lumineuse avec de nombreux vitraux très colorées et une voûte impressionnant.

Nous rentrons ensuite à Bellagio, avant de préparer nos bagages pour le retour de vacances.

Le lendemain, plutôt que de reprendre la route étroite et sinueuse jusqu’à Côme pour ensuite remonter vers le nord pour prendre l’autoroute, notre hôte nous recommande de prendre le ferry avec la voiture. Effectivement, en 15 min de traversée nous nous retrouvons déjà sur la rive opposée, à Cadenabia, et nous pouvons prendre la route nationale pour rejoindre l’autoroute à Lugano.