Court week-end à Barcelone

Par Sébastien Closs, voyage et photos mai 2017, carnet de voyage juin 2017.

Weekend à Barcelone

La ville de Barcelone est à la mode depuis plusieurs années. Il y a la vie nocturne évidemment, mais aussi la culture avec tous les monuments que nous a laissés le célèbre architecte Antoni Gaudi.
Je profite d’un déplacement professionnel pour m’attarder un peu plus et découvrir la ville.

Front de mer, port et plage

Le front de mer et la plage de Barcelone sont tout simplement immenses. Les aires de jeu et de baignade et les restaurants se suivent sur des kilomètres. La promenade bordée de palmiers est infinie.
La plage se termine en arrivant au port, dominé par deux gratte-ciels. Ce quartier est le centre de la vie nocturne, avec quelques discothèques renommées. Le port, agréablement aménagé avec quelques espaces verts, est constitué d’une grande marina de plaisance, d’un cinéma Imax, d’un centre commercial, d’un aquarium, et d’une place très animée.

Parc de la citadelle (Parc de la Ciutadella)

Le parc de la citadelle est un poumon vert de Barcelone. Il abrite le grand zoo, mais aussi un grand bassin et une fontaine monumentale (plusieurs étages de haut). Elle est décorée de rambardes, statues, et autres moulures d’inspiration de « modernisme catalan ». On peut y monter par des escaliers et admirer la vue.

Arc de triomphe (Arc del triunfo)

Depuis le parc de la citadelle, une grande avenue continue jusqu’au majestueux arc de triomphe. Tout en brique, celui-ci est étagé et présente des motifs différents à chaque étage. Tout en haut, d’autres décorations dont des tuiles vernissées apportent des reflets originaux.
Dans cette avenue, admirez aussi les imposants lampadaires d’éclairage public en fer forgé.

Quartier gothique (Barri Gòtic)

Le long du parc de la citadelle et en revenant vers la mer, se trouve le quartier gothique (Barri Gòtic). Ce centre-ville historique est constitué de nombreuses ruelles et rues arborées, bordées de vieux immeubles de 4 ou 5 étages. Essentiellement piéton, il est très agréable de flâner dans ce dédale touristique. Des bars à tapas, restaurants, et terrasses animent le quartier.

Sagrada Família

On ne peut visiter Barcelone sans aller voir la Sagrada Família, au moins de l’extérieur. Pour l’intérieur, il vaut mieux réserver un billet en avance sur Internet, pour s’épargner quelques heures d’attente. Cette immense basilique inachevée et toujours en travaux, est l’œuvre de l’architecte Antoni Gaudi. Financée uniquement par des dons, et aujourd’hui par les billets d’entrée, elle devrait être finie en 2027.
Étonnamment moderne, cet édifice commencé en 1884 concentre tout le talent et l’ingéniosité de l’architecte. Très lumineuse, sa voûte principale est supportée par de nombreux piliers très fins, rappelant les ramifications des arbres d’une forêt. La Sagrada Família est immense, et pourtant elle donne une impression de légèreté et de finesse.
De l’extérieur, des parties bien distinctes permettent de remarquer aisément les différentes époques de la construction.
Aujourd’hui, la flèche principale est en construction. Elle devrait faire 160 mètres de haut !

Parc Güell

Commandé par la famille Güell à Antoni Gaudi, ce parc surplombant tout Barcelone donne une magnifique vue sur la ville. Il est composé de deux parties assez bien distinctes: le côté parc publique offrant le calme à l’ombre, dans lequel le visiteur peut déambuler tranquillement, et la partie plus artistique, où Gaudi a exprimé son talent de constructeur et de décorateur: des bancs sinueux aux mosaïques multicolores, des passages souterrains faits de grosses pierres elles aussi disposées en mosaïques, statues, tourelles en faïence colorées et brillantes, et la fameuse salamandre emblématique du parc.

Casa Batlló

La Casa Batlló est, avec la Casa Milà (aussi appelée La Pedrera) et la Casa Calvet, une des célèbres maisons faites par Gaudi. Ces maisons ou plutôt immeubles sont exceptionnelles: Gaudi concevait tout lui-même de A à Z: non seulement l’architecture générale, mais aussi tous les systèmes et équipements internes ainsi que la décoration.
Tout est unique.
La façade extérieure est ainsi faite de mosaïques, le hall d’entrée et l’escalier sont tout en arrondis, organiques, la baie vitrée dispose de son propre mécanisme d’ouverture à contrepoids, les portes intérieures ont des poignées ergonomiques et des volets mobiles permettant de gérer l’aération, la cheminée est une alcôve avec bancs intégrés pour deux ou trois personnes, la cage d’escalier est un fantastique puits de lumière aux dégradés de bleus pour donner l’impression d’avoir toujours la même quantité de lumière de haut en bas, les combles ont des plafonds voûtés permettant d’éliminer les grosses poutres de charpente encombrantes. Enfin, la toiture dispose de cheminées décorées mais aussi optimisées et plus efficaces.


On le voit, gaudi ne laissait rien au hasard et réfléchissait à strictement tous les éléments. C’était un architecte et artiste définitivement bien en avance sur son temps.